AU TRAVAIL, EN PARLER OU PAS ?

Lors d’un entretien d’embauche, on n’est pas obligé de parler de sa maladie !

Lorsqu’on choisit de ne pas en parler, comment peut-on le dissimuler ?

Il est recommandé de demander à la sécurité sociale une attestation ne mentionnant pas le 100%, cette information étant de l’ordre du secret médical. Il n’est pas toujours facile de l’obtenir, mais il faut s’obstiner auprès des guichets de sécurité sociale car c’est son droit le plus strict que de ne pas mentionner son état de santé (sauf lorsqu’on souhaite contracter une assurance).

Il est impossible d’énoncer des règles s’appliquant à tous.

Il est important de donner des informations en tenant compte du contexte où l’on se trouve.

MDPH POUR L’INSERTION PROFESSIONNELLE

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé est un droit pour toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont limitées du fait d’un handicap ou d’un trouble de santé invalidant. Il faut demander cette RQTH de manière préventive, en anticipation d’une aggravation de la maladie, car les délais peuvent être longs.

Quand on l’a obtenue, on n’est pas pour autant obligé d’en faire état.

La RQTH permet de faciliter l’accès à l’emploi, dans la mesure où les entreprises (de plus de 20 salariés) ont l’obligation d’employer au moins 6% de personnes handicapées. Elle permet aussi de bénéficier d’adaptations du poste de travail en cas de besoin, ou de formations si une reconversion professionnelle doit être envisagée.

Pour l’obtenir, la démarche doit être effectuée auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de son département.

La décision est prise par la Commission Départementale pour l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

LE MÉDECIN DU TRAVAIL

Le médecin du travail est habilité à proposer des aménagements de poste de tous ordres comme des aménagements d’horaires, des reclassements internes ou des aménagements physiques.

Le médecin du travail n’a pas de pouvoir décisionnel mais l’employeur est tenu de prendre en considération ses avis.

Comme tout docteur en médecine, le médecin du travail est tenu par les règles du code de déontologie médicale, texte réglementaire.

Le secret médical est total vis-à-vis des tiers, qu’il s’agisse de l’employeur ou des collègues de travail.

CHANGER UNE VIE AUJOURD’HUI

Entrer en contact aujourd’hui et commencer à faire la différence.

ADHÉRER
FAIRE UN DON